Immobilier

L’immobilier : investir dans une résidence secondaire

Vous disposez déjà d’une résidence principale et souhaitez faire l’acquisition d’une résidence secondaire à la campagne, à la montagne ou au bord de la mer. Découvrez dans notre dossier les démarches à suivre pour bien acheter et rentabiliser cet investissement.résidence secondaire

Voici quelques points à ne pas négliger lors de l’acquisition d’une résidence secondaire :

  1. Avant d’acheter une maison dans le Sud de la France par exemple, que ce soit un bien immobilier à Béziers ou bien une maison à Pau, comparez les offres et les prix. En dehors du prix au mètre carré, la localisation de la résidence secondaire a son importance. Prenez également en compte le budget familial et le mode de paiement accepté par le vendeur (au comptant ou à crédit).
  2. Sachez également que le prêt à taux zéro et 1% logement n’est pas destiné à l’acquisition d’une résidence secondaire. Vous pouvez toutefois recourir au prêt du plan épargne logement (PEL) si c’est un logement neuf, que ce soit un bien immobilier neuf à Vannes ou ailleurs. Le taux d’intérêt est faible. Par contre, cette option est moins intéressante que le crédit immobilier classique puisque l’emprunt alourdit le budget.
  3. Une autre option est également disponible : l’acquisition d’une résidence de tourisme. Elles sont de 25% à 30% plus coûteuses que les copropriétés classiques. Par contre, elles bénéficient de quelques avantages fiscaux et charges de fonctionnement.
  4. Évitez cependant d’investir dans le time-share et les mobil-homes. Le Time-shire est difficile à vendre. Pour les mobil-homes, il est difficile de trouver un endroit à les placer quand ils se trouvent en dehors des campings autorisés.

Evaluez les charges

Les travaux

Votre investissement ne se limitera pas toujours à l’acquisition du bien, en particulier si vous achetez dans l’ancien. L’achat de nouveaux matériels, l’entretien, les travaux alourdissent le budget et peuvent vous revenir plus chers que l’achat d’une maison neuve.

A part les différentes réparations et travaux, une vérification sérieuse est à faire au niveau des fondations, murs porteurs, charpente et toiture. Ces vérifications présente un double avantage : chiffrer les travaux et négocier un rabais sur le prix. Il est toujours recommandé de confier ces études à un architecte ou à un technicien de la construction.

Les frais de fonctionnement

Les impôts : les taxes de la résidence secondaire sont plus élevées que les taxes de l’habitation principale. De plus, les impôts locaux sont plus élevés dans les stations touristiques que dans la ville.
Les assurances : Certains assureurs font la différence entre la résidence secondaire et la résidence principale. Il arrive que des équipements de sécurité particuliers soient exigés. De plus, des surprimes sont aussi parfois requises lorsque le logement est inoccupé plusieurs mois de l’année.

Les coûts d’entretien

Il est important de bien évaluer ses frais pour connaître précisément la rentabilité de votre investissement. Les frais fixes sont constitués du coût d’entretien, de la location du compteur et la taxe d’assainissement. Le coût de la consommation dépend de la durée de l’occupation, du climat et d’équipements.

Pour une piscine, les dépenses dépendent du volume, du prix de l’eau dans la commune. Pour 100 mètres cubes, par exemple, la consommation en eau revient entre 300 et 600euros. A cela s’ajoute les coûts de traitement de l’eau.

Pour le jardin, les dépenses suivantes sont à prévoir : le coût de l’eau, l’engrais et les plantes. La construction d’un puits est intéressante si vous avez un grand jardin.

==> N’oubliez pas d’inclure dans votre budget les différents entretiens et réparations. Vous pouvez vous en occupez vous même si vous avez une passion pour le bricolage ou faire appel aux artisans locaux.

 

Articles précédents

Crédit immobilier : faites appel à un courtier

Article suivant

Immobilier : quelles sont les négociations les plus courantes dans l’ancien ?

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *