Assurance Vie

Tout savoir sur le complément de retraite

Comment se constituer un complément de retraite avec l’assurance vie ?

L’assurance vie est le placement préféré des Français qui permet notamment de se constituer un revenu complémentaire pour la retraite.

Elle est également plébiscitée pour sa facilité de mise en œuvre, d’utilisation et de transmission, sa souplesse et sa fiscalité très attractive.

Comme en matière d’assurance décès, une assurance vie utilisée comme placement en vue de la retraite peut être complétée par des assurances complémentaires normalement réservées aux assureurs IARD.

Ces garanties suivent les règles de l’assurance vie et couvrent les risques invalidité, incapacité, décès accidentel.

Régime de l’ORGANIC Ce régime est facultatif et ouvert à tous les travailleurs non salariés des professions industrielles et commerciales cotisant au régime de base obligatoire, en règle dans le paiement de leurs cotisations  et ayant moins de 65 ans.

Opération facultative auprès d’un régime obligatoire De nombreux régimes proposent à leurs assurés, moyennant une cotisation supplémentaire, d’acquérir des droits de retraite plus importants.

Assurance-vieillesse volontaire de la sécurité sociale
Plusieurs catégories de personnes peuvent délibérément cotiser à la sécurité sociale afin de se constituer une retraite. Les cotisations diffèrent selon les prestations offertes.
Imposition
Généralement, les cotisations versées à un régime facultatif sont déductibles du revenu imposable à l’IR dans certaines limites et sous certaines conditions. Les retraites sont imposables selon le régime des pensions et retraites

Le dispositif Madelin

L’objectif de la loi Madelin est de permettre aux Travailleurs non salariés, non agricoles de bénéficier des garanties concernant la retraite et la prévoyance, grâce à la déduction de leurs revenus professionnels des cotisations versées sur des contrats d’assurances conçus à cet effet.

L’objectif de la loi Madelin est de permettre aux Travailleurs non salariés, non agricoles de bénéficier des garanties concernant la retraite et la prévoyance, grâce à la déduction de leurs revenus professionnels des cotisations versées sur des contrats d’assurances conçus à cet effet.

Les cotisations déductibles

  • Les cotisations aux régimes facultatifs d’assurance vieillesse mis en place par les caisses vieillesses des artisans, commerçants, et professions libérales.
  • Les cotisations aux régimes obligatoires
  • Les cotisations volontaires du conjoint dans les mêmes conditions et limites que celles applicables à l’exploitant
  • Cotisations aux contrats d’assurance facultatifs, prévoyant une retraite complémentaire viagère, des prestations de prévoyance complémentaires, une indemnité pour perte d’emploi.

Articles précédents

Investissments immobiliers : SCI et SCPI

Article suivant

Tout savoir sur le plan d'epargne en actions

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *